Aller à

Logique Floue

12 juillet 2011 - Entrevue avec FAE Pyrotechnie

La firme sherbrookoise FAE Pyrotechnie, lauréate de la Coupe des Dieux 2007, présente son feu Thriller - Hommage à Michael Jackson le 12 juillet 2011 dans le cadre de la 30ème édition de la Fête du Lac des Nations.

Je me suis entretenu avec Jean-Sébastien Gagné, co-concepteur du feu, à la fin du mois de juin, afin de savoir ce que FAE avait en réserve pour le premier Grand Feu de la saison.

Le défi Michael Jackson

Pourquoi avez-vous choisi de rendre hommage à Michael Jackson ?

Dans le cadre du 30ème anniversaire de la Fête du Lac des Nations, nous devions exceptionnellement faire un choix parmi 24 artistes (tels que Metallica, Queen, Aerosmith et Michael Jackson) à qui nous rendrions hommage avec notre feu d'artifice.

Nous avons reçu la liste des artistes admissibles en décembre 2010, et j'ai demandé à mes cinq artificiers les plus expérimentés de faire trois choix chacun afin de connaître leurs préférences. Après tout, ce sont eux qui constitueront l'équipe qui préparera le spectacle sur les rampes de tir du Lac des Nations !

En parallèle, j'ai demandé l'opinion de mes connaissances afin de savoir si l'artiste que je sélectionnerais aurait aussi la faveur du public.

De ce processus, Michael Jackson est nettement ressorti du lot, à la fois au niveau de mes artificiers que de celui de mes parents et amis.

Hors, j'envisageais aussi à ce moment de rendre hommage à des groupes plus rock, comme Led Zeppelin et Metallica, ainsi qu'à des groupes plus contemporains, comme Aerosmith et Radiohead.

À la lumière de mon sondage maison, je me suis rendu compte que Michael Jackson était une valeur sûre, car non seulement il représente un attrait important pour le public, mais son œuvre couvre beaucoup de styles musicaux, ce qui permet d'avoir une grande variété pendant les 15 minutes du spectacle.

Par ailleurs, Michael Jackson utilisait aussi beaucoup d'effets pyrotechniques de proximité dans ses spectacles, ce qui nous a permis de constater que son oœuvre se mariait bien aux feux d'artifices.

Michael Jackson, l'artiste choisi par FAE Pyrotechnie

Photo : Zoran Veselinovic, licence BY-SA
En dépit du fait que la discographie de Michael Jackson comporte un grand nombre de chansons connues, avez-vous découvert et intégré des pièces musicales que vous n'aviez jamais entendues ?

Je connaissais les grands succès de Michael Jackson, comme Thriller et Beat It, et j'aimais son œuvre en général, mais je ne connaissais pas sa discographie complète.

Pierre-Luc et moi, les concepteurs du spectacle, avons donc préparé une liste contenant la majorité de ses chansons et y avons assigné un code de couleurs avec des autocollants :

  • Rouge : la chanson ne figurerait pas dans la trame sonore
  • Jaune : nous hésitions sur la pertinence de l'inclure dans le mixage final
  • Vert : il s'agissait d'un incontournable, et nous devions absolument l'utiliser

Pour faire un choix éclairé, nous avons donc écouté chaque chanson. J'y ai découvert notamment Dirty Diana et Man in The Mirror, que nous avons décidé d'inclure dans notre trame sonore.

À un certain point, nous avons dû retirer des chansons étiquetées en vert de notre sélection, car notre trame sonore aurait été plus longue que la durée maximale permise pour le spectacle !

Jean-Sébastien Gagné et Pierre-Luc Chicoine, concepteurs du spectacle et de la trame sonore
Avez-vous eu recours à des techniques particulières pour faire le mixage de votre trame sonore ?

Nous avons décidé d'utiliser des versions inédites des chansons de Michael Jackson, comme un passage a cappella de Beat It, à quelques endroits dans notre trame sonore afin de surprendre le public.

Hors, ces segments sont mixés à la chanson originale, ce qui permet d'assurer une certaine continuité et de créer une trame sonore au caractère innovant.

Nous avons aussi choisi de créer un medley de certaines des chansons les plus populaires; à certains endroits, il y a pas moins de sept pistes qui sont superposées dans mon logiciel de mixage !

De plus, il y a presque toujours au moins deux chansons qui jouent en même temps pour, par exemple, superposer la batterie d'une chanson avec la ligne de basse d'une autre pour mieux supporter les effets pyrotechniques.

Nous explorons aussi trois facettes de la discographie de Michael Jackson :

  • Michael Jackson Rock
  • Michael Jackson Pop
  • Michael Jackson «Slow»

Bref, nous espérons plaire au public non seulement avec nos effets pyrotechniques, mais aussi avec notre trame sonore !

Un Thriller tout feu, tout flamme

Quels types d'effets allons-nous voir dans le ciel sherbrookois pendant votre spectacle ?

Nous allons utiliser notre inventaire habituel, composé aussi bien de bombes espagnoles que chinoises.

Nous utilisons notamment quelques bombes de gros calibre, soit de 8" à 12" (203 à 305 mm), une grande quantité d'effets monocoups, principalement dans le medley, et l'assortiment habituel de bombes de moyen calibre, de gâteaux et de chandelles romaines.

Nous recourons aussi à des bombes nautiques particulièrement puissantes à changement de couleur, comme des kamuros nautiques à pointes multicolores et des saules pleureurs à pointes turquoises.

Nous avons volontairement évité d'utiliser des bombes nautiques plus calmes, comme des bengales et des fontaines, car ces effets doivent être mis à feu à partir de la terre ferme (par opposition à la barge d'où décollent la majorité des petits effets), et leur grande distance par rapport au public aurait nui à leur caractère spectaculaire.

Mortiers chargés de bombes nautiques
Dans quel contexte avez-vous réalisé la conception pyrotechnique ?

Pierre-Luc et moi avons décidé de rester dans nos bureaux en soirée pour effectuer la conception, car il est difficile de s'isoler efficacement dans la journée et de passer plusieurs heures à travailler sur le même feu d'artifice tout en discutant de nos idées.

Nous avons donc scripté le spectacle en temps supplémentaire, ce qui nous a entre-autres permis de prendre plus de temps pour discuter de nos idées respectives et de recourir à la simulation de certains segments pour mieux nous les communiquer.

Personnellement, je considère davantage les logiciels de simulation comme un jeu que comme un outil de travail. Je trouve qu'il est préférable de concevoir mentalement ses spectacles quand on connaît bien ses produits, car on perd moins de temps à optimiser les angles de tir pour avoir un résultat qui est parfait sur l'écran, mais qui aura une valeur ajoutée à peu près nulle pour le public par rapport à la méthode traditionnelle.

Cependant, comme nous n'étions pas pressés, j'ai pu prendre le temps de scripter certaines séquences dans le logiciel de simulation pour expliquer mon raisonnement de façon graphique à Pierre-Luc, qui a pu apprendre de cette expérience.

Chose certaine, nous allons voir si notre feu ressemble à l'idée que nous nous en étions faite en même temps que le public !

Mortiers de gros calibre au Lac des Nations
Bon feu, et bonne chance !
Merci !

© Simon Turcotte-Langevin, 2014

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca