Aller à

Logique Floue

27 juillet 2011 – Feu de la France

International des Feux Loto-Québec – Saison 2011

Feu présenté par la firme Lacroix-Ruggieri sous le thème Maudits Français (d'après la chanson du même nom de Lynda Lemay).

Trame sonore

  1. Dick Dale and His Del-Tones - Pulp Fiction OST - Misirlou Acheter sur iTunes
  2. Yann Tiersen - L'absente - Le jour d'avant Acheter sur iTunes
  3. Danny Elfman - Edward Scissorhands OST - Ice Dance
  4. Offenbach - Can-can Acheter sur iTunes
  5. Christina Aguilera, L'il Kim, Mýa & P!nk - Moulin Rouge OST - Lady Marmalade Acheter sur iTunes
  6. Nick Glennie-Smith - The Man in the Iron Mask OST - The Palace Acheter sur iTunes
  7. Trevor Rabbin - The Sorcerer's Apprentice OST - Sorcerer's Apprentice Acheter sur iTunes
  8. John Debney - In Pursuit of Honor OST - Main Theme
  9. Danny Elfman - Testify (Original Music from the Television Series) - The Simpsons Main Title Music Acheter sur iTunes
  10. Benoît Jutras - B.O. Journey of Man - Journey of Man
  11. Puy du Fou - Le Bourg 1900
  12. Martin Solveig - Hedonist - Rejection Acheter sur iTunes
  13. Daft Punk - Discovery - Aerodynamic Acheter sur iTunes
  14. Stromae - Alors on danse Single - Alors on danse Acheter sur iTunes
  15. John Powell - How to Train Your Dragon OST - Test Drive Acheter sur iTunes
  16. Edith Piaf - Milord - Hymne à l'amour Acheter sur iTunes
  17. Michel Sardou - La maladie d'amour - La maladie d'amour Acheter sur iTunes
  18. Anaïs - The Cheap Show - Mon Coeur, mon amour Acheter sur iTunes
  19. Hans Zimmer - Thelma & Louise OST - Thunderbird
  20. John Powell - Robots OST - Robots Overture Acheter sur iTunes
  21. Nick Glennie-Smith - Puy du Fou - Le Ballet d’hiver
  22. David Guetta - When Love Takes Over - When Love Takes Over Acheter sur iTunes

Source : site officiel.

Évaluation du spectacle

Dès l'annonce des thèmes des feux de l'édition 2011, j'ai été intrigué par Maudits Français, préparé par des français eux-mêmes, soit la firme Lacroix-Ruggieri. Autodérision et feux d'artifices : que demander de mieux ?

Dans ce spectacle, un québécois représenté par un individu vêtu d'une combinaison lumineuse trouve un objet «Made In France» sur la rive du Lac des Dauphins (une boule miroir) et se trouve téléporté instantanément en plein Paris.

Artificiers de La Ronde et de Lacroix-Ruggieri - Le «québécois» au costume lumineux est dans la dernière rangée

Malgré un départ un peu lent imposé par la prémisse du récit, la première vraie séquence du spectacle a su compenser : il s'agissait d'un parcours en taxi dans les rues parisiennes, où la vitesse du véhicule était représentée par des traversées de la rampe #3 avec des mines tirées de plus en plus rapidement. Le clin d'œil à la série de films français TAXI était complété par la pièce instrumentale Misirlou, qui en est le thème musical.

Sitôt arrivé à Paris, le québécois en visite impromptue prend le temps de s'arrêter au Musée du Louvre, au Moulin Rouge, au Château de Versailles et à la Tour Eiffel, où les employés sont en grève, forçant notre protagoniste à gravir, puis à redescendre, les 1665 marches menant au sommet.

Évidemment, pour représenter ces attraits touristiques parisiens reconnus, la trame sonore et les effets pyrotechniques se devaient d'être parfaitement sélectionnés. L'équipe de Lacroix-Ruggieri a fait un excellent travail à ce chapitre, en utilisant notamment une structure circulaire surnommée «Cyclone» suspendue à 40 mètres de hauteur et sur laquelle étaient installés des effets monocoups, des fontaines et des petites chandelles romaines.

Ainsi, pendant le segment Château de Versailles, des fontaines dorées sur le pourtour du «Cyclone» représentaient Louis XIV, surnommé le Roi Soleil.

Mise à feu de chandelles romaines dorées à changement de couleur sur le Cyclone

Cette même structure était aussi utilisée pendant la descente simulée des escaliers de la tour Eiffel, où des mines disposées en cercle étaient mises à feu de plus en plus vite sur le thème des Simpsons.

Cependant, après ce segment humoristique, j'ai senti un certain essoufflement dans la qualité de la prestation pyromusicale. En effet, les deux séquences suivantes, respectivement le défilé de mode et la romance avec une française, n'étaient pas du même niveau que la première partie du spectacle.

En effet, les tableaux de ces deux séquences étaient très peu imaginatifs. Ils étaient principalement constitués de chandelles romaines dans la partie inférieure du ciel et de bombes à motifs dans la partie supérieure, ce qui devenait répétitif et lassant. De plus, leur lien avec le thème était plutôt faible.

Heureusement, l'équipe de Lacroix-Ruggieri a su se rattraper en beauté pour la fausse finale. En effet, cet avant-dernier segment était constitué de kamuros scintillants de grande qualité, qui étaient tirés en arrière-plan pendant que cinq gâteaux de mines dorées étaient mis à feu depuis la rampe #5, à 50 mètres à peine des spectateurs.

Lorsque la dernière rangée de ces gâteaux a été tirée et consumée, mon attention s'est soudainement portée sur le ciel complètement saturé d'étoiles dorées scintillantes qui était masqué par ces bombardements. Le kamuro doit être utilisé convenablement pour être aussi émouvant; cette séquence particulière du feu de la France demeurera dans mon court palmarès personnel.

Fausse finale à base de kamuros scintillants

Malgré les applaudissements du public, Maudits Français n'était pas encore terminé ! Le Québécois-Lumineux est revenu (s'est rallumé ?) pour demander aux spectateurs d'allumer leurs cellulaires en même temps afin de créer un souvenir de qualité pour les artificiers français à la manière des allumages de briquets des spectacles de rock.

Par la suite, après un ultime compte à rebours, la véritable finale a commencé en mettant une dernière fois en évidence un problème de symétrie observé entre les postes extérieurs de gauche et de droite de la rampe #3 tout au long du spectacle : un gâteau s'est allumé au poste de droite, alors que son complément est resté complètement éteint. S'agissait-il d'un module de tir défaillant ?

Finalement, le spectacle s'est achevé par un long bombardement de pivoines multicolores, sans doute moins coûteuses que les kamuros de la fausse finale, qui ont dû être particulièrement dispendieux, et de barrages de marrons d'air pour faire bonne figure.

En conclusion, Maudits Français était un très bon spectacle, qui aurait pu en mon sens remporter le Jupiter de bronze au lieu du Jupiter d'argent en raison de l'essoufflement observé dans le troisième quart du spectacle. Il y a un avantage à écrire ses critiques après la cérémonie de remise des Jupiters : on peut aussi donner son opinion sur le classement final !

Mes excuses à mes lecteurs pour le retard : ma dernière session universitaire a pris tout mon temps. Maintenant que je suis bachelier en sciences (faute d'être ingénieur junior le temps que l'Ordre des ingénieurs traite ma demande d'inscription), je devrais parvenir à écrire mes critiques à temps l'an prochain !

Mon appréciation

Grille d'évaluation

Pièces pyrotechniques 9.5 / 10
Synchronisation 4.5 / 5
Bande sonore 8 / 10
Conception technique 9 / 10
Conception pyromusicale 9 / 10
Total 40 / 45
88.9 %

Source des critères : site officiel.

Album photo


© Simon Turcotte-Langevin, 2017

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca