Aller à

Logique Floue

3 juillet 2010 – Feu du Portugal

International des Feux Loto-Québec – Saison 2010

Feu présenté par la firme Macedo's Pirotecnia sous le thème Euphoria.

Trame sonore

Euphoria - 9 Des chandelles romaines de comètes synchronisées avec la musique sur «I Gotta Feeling»

Des queues de cheval sur «One»
  1. T.A.T.U. - Dangerous and Moving - All About Us Acheter sur iTunes
  2. Shakira (feat. Alejandro Sanz) - La Tortura Single - La Tortura Acheter sur iTunes
  3. Mariza - Fado Em Mim - Barco Negro Acheter sur iTunes
  4. Dulce Pontes - Lusitana - Lusitana paixão
  5. Black Eyed Peas - The E.N.D. (The Energy Never Dies) - I Gotta Feeling Acheter sur iTunes
  6. MIKA - Life in Cartoon Motion - Grace Kelly Acheter sur iTunes
  7. Amy Winehouse - Back to Black - Rehab Acheter sur iTunes
  8. Moby - Hotel - Dream About Me Acheter sur iTunes
  9. Linkin Park - Minutes to Midnight - Shadow of the Day Acheter sur iTunes
  10. U2 (feat. Mary J. Blige) - Achtung Baby - One Acheter sur iTunes
  11. Maná & Zucchero - Zucchero & co. - Baila Morena Acheter sur iTunes
  12. Fatboy Slim - You've Come a Long Way, Baby - Right Here, Right Now Acheter sur iTunes

Source : site officiel.

Évaluation du spectacle

Quelques ennuis avec la scène flottante ont retardé le spectacle de 5 minutes

La première séquence du spectacle

Euphoria - 11 La séquence «Grace Kelly», au traitement peut-être un peu trop simple

Euphoria - 18 Les puissantes bombes nautiques combinées au vent de face ont bien failli nous sapoudrer de débris encore incandescents...

Euphoria - 20 Des bengales et des gâteaux en éventail sur la dernière séquence

Voici un spectacle pour lequel j'avais beaucoup d'attentes et pour lequel j'avais anticipé le traitement pyrotechnique de plusieurs pièces musicales. En effet, il est rare que je connaisse autant de chansons dans une trame sonore, et Macedo's a la réputation de les exploiter de façon assez rock-and-roll. Malheureusement, à cause de la répétition beaucoup trop évidente de leurs tableaux, j'ai été un peu déçu de leur performance...

Tout avait pourtant très bien commencé, malgré un vent de face à la limite du permissible - les régulations stipulent que la mise à feu doit être retardée si le vent dépasse 40 km/h, et des pointes de 39 km/h ont semble-t'il été enregistrées pendant le spectacle. À cause de ces forts vents, l'équipe de La Ronde a eu bien de la difficulté à déplacer la scène flottante, ce qui a retardé le début du spectacle de cinq minutes.

Mais quelle première séquence ! Un niveau d'intensité relevé, un bon choix de couleurs et de pièces pyrotechniques; bref, le spectacle a commencé en trombe, et la suite s'annonçait extrêmement satisfaisante.

À la fin des premiers tableaux, j'applaudissais à tout rompre le travail des artificiers, qui nous surprenaient sans cesse avec leurs tableaux. L'intensité augmentait sans cesse, ce qui me donnait à penser que le concepteur, Fernando Macedo, avait gardé ses meilleurs tours de magie pyrotechniques pour la fin.

Cependant, à mesure que le spectacle progressait vers sa finale, un fort sentiment de déjà-vu a commencé à s'installer. En effet, certaines séquences devenaient très répétitives. On a qu'à penser aux demi-éventails mis à feu à gauche et à droite, puis accompagnés d'un éventail complet au centre, ou encore à la présence excessive des kamuros et autres pièces scintillantes dorées.

Pour compenser le coût élevé de ces mêmes kamuros, les pivoines étaient très souvent utilisées. Si ce n'est pas une question de budget, alors le concepteur a fait un bien drôle de choix en optant pour ces pièces peu originales...

Pendant «Grace Kelly», j'avais anticipé que le spectacle suive les nombreuses couleurs énumérées dans cette chanson :

I could be brown I could be blue I could be violet sky I could be hurtful I could be purple I could be anything you like Gotta be green Gotta be mean Gotta be everything more Why dont you like me? Why dont you like me? Why dont you walk out the door!

Hors, ce n'est pas du tout ce que le concepteur avait en réserve. En effet, le tableau a plutôt pris la forme d'un sandwich à trois étages constitué de chandelles romaines, de pivoines bleues et de crossettes assorties. Nul besoin de dire que je trouvais le lien entre la pyrotechnie et la musique plutôt ténu à cet instant.

Malgré ce sentiment de répétition et le traitement pyrotechnique parfois un peu défaillant, le spectacle avait cependant l'avantage d'être très intéressant et entraînant au possible. Le thème aurait certes pu être mieux traité, par exemple en utilisant plus de pièces sifflantes et de marrons d'air afin de créer l'euphorie chez les spectateurs. N'eut été de la trop grande répétition, Macedo's aurait sans doute pu remporter un Jupiter pour ce spectacle, qui était sans conteste le plus gros de la saison.

Mon appréciation

Grille d'évaluation

Pièces pyrotechniques 7.5 / 10
Synchronisation 7 / 10
Bande sonore 8 / 10
Conception technique 7 / 10
Conception pyromusicale 8.5 / 10
Total 38 / 50
76 %

Source des critères : site officiel.

Album photo

Préparation

Artificiers sur la rampe #3
Rampe #2
Rampe #3
Rampe #4
Station de tir sur la rampe #1
Station de tir sur la rampe #2
Station de tir sur la rampe #3

Euphoria


© Simon Turcotte-Langevin, 2018

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca