Aller à

Logique Floue

24 juillet 2010 – Feu du Canada

International des Feux Loto-Québec – Saison 2010

Feu présenté par la firme Fireworks Spectaculars sous le thème Héros.

Trame sonore

Comètes roses de petit calibre sur Bummel Petrus «The Pink Panther»

Finale explosive La finale, véritable crescendo d'intensité
  1. Steven Reinke - Into the Raging River
  2. James Horner - Avatar OST - You Don’t Dream in Cryo Acheter sur iTunes
  3. James Horner - Avatar OST - Climbing Up Iknimaya The Path to Heaven Acheter sur iTunes
  4. James Horner - Avatar OST - Pure Spirits of the Forest Acheter sur iTunes
  5. Vangelis - Alexander OST - Dream of Babylon Acheter sur iTunes
  6. Vangelis - Alexander OST - Titans Acheter sur iTunes
  7. Hans Zimmer - Backdraft OST - Show Me Your Firetruck Acheter sur iTunes
  8. Henry Mancini - The Pink Panther OST - The Pink Panther Theme Acheter sur iTunes
  9. Michael Kamen - Robin Hood Prince of Thieves OST - Prince of Thieves
  10. Marc Streitenfeld - Robin Hood OST - Fate Has Smiled Upon Us Acheter sur iTunes
  11. Hans Zimmer - Spirit Stallion of the Cimarron OST - Rain Acheter sur iTunes
  12. Hans Zimmer - Spirit Stallion of the Cimarron OST - Run Free Acheter sur iTunes
  13. Vangelis - Voices - Voices Acheter sur iTunes

Source : site officiel.

Évaluation du spectacle

Gâteau en éventail bien solitaire et go-getters - est-ce qu'un problème technique a empêché le gâteau de gauche de s'allumer ?

Soucoupes volantes à double ascension et chute d'eau pyrotechnique

Détail de la chute d'eau pyrotechnique utilisée dans le deuxième segment

Profitez-en pendant qu'ils passent - les seuls kamuros du spectacle

Regardez la hauteur de ces comètes : véritablement saisissant !

Puissantes bombes nautiques Mais quelles puissantes bombes nautiques !

Enfin, parlez-moi d'un concepteur qui sait de quoi il parle !

En entrevue avec Paul Marriott, Brad Dezotell affirmait que son spectacle remplirait véritablement le ciel dans toutes les directions. Si un coin du firmament n'était pas illuminé d'étoiles pyrotechniques, ce serait parce que La Ronde lui interdirait de le faire.

Vous savez quoi ? M. Dezotell nous a prouvé qu'il savait tenir parole. Son spectacle Héros était véritablement un chef-d'œuvre pyrotechnique, qui a su nous faire oublier les prestations moins impressionnantes des dernières semaines.

Tout d'abord, la trame sonore de Héros était épique à souhait; de quoi rendre parfaitement hommage aux héros de tous les jours, ces pompiers, policiers et militaires auquel Brad Dezotell voulait dédier sa prestation.

Je crois cependant que le thème aurait été plus évident à saisir si une courte narration avait été ajoutée entre certains segments. Ainsi, bien que le concepteur ait promis que certains tableaux rendraient hommage à une catégorie de «héros» bien particulière, il n'était pas toujours évident de suivre ses intentions et de savoir à quel corps de métier était dédié chaque tableau.

Au niveau de la qualité de la synchronisation, le travail des artificiers de Fireworks Spectaculars était quasi-irréprochable. J'ai été assez surpris de constater à plusieurs reprises que les explosions des bombes de gros calibre, pourtant réputées difficiles à synchroniser, suivaient très précisément la musique. Il y avait aussi plusieurs traversées de rampes avec des comètes et des mines, encore une fois réalisées en parfait synchronisme avec la trame sonore.

Pour une fois, les bombes dorées et argentées étaient utilisées avec parcimonie, de manière à laisser toute la place aux étoiles colorées. Et quelles couleurs ! Du rose, du orange, du vert, du rouge, du jaune, du bleu : on aurait dit l'inventaire d'un magasin de peinture ! Par contre, il y avait une très légère surutilisation des bombes blanches, mais rien de très dérangeant dans l'ensemble.

Avant d'être artificier, Brad Dezotell avait travaillé quelques années dans le domaine de la radio. Son expérience lui a permis de réaliser une trame sonore d'une qualité exemplaire : les enchaînements étaient très bien effectués, et la sélection musicale particulièrement épique servait très bien le thème.

La conception technique n'était pas en reste, avec des angles de tir extrêmement larges - j'ai vu des comètes frapper le Ednör et atterrir du côté de l'Orbite, c'est vous dire !

Grâce aux 128 pièces aériennes de gros calibre (8" à 12") utilisées pendant le spectacle ainsi qu'à la présence de pontons sur la «rampe #5», le sens de la hauteur a aussi été bien rempli. Bref, Brad Dezotell a effectivement exploité chaque angle qui lui était permis d'utiliser.

Certains concepteurs évitent de recourir à la «rampe #5», constituée de pontons, sous prétexte que son usage empêche d'utiliser des bombes nautiques. La firme Fireworks Spectaculars nous a prouvé que cette excuse n'a absolument pas de raison d'être : non seulement leurs pontons étaient très souvent utilisés, mais la quantité (et la qualité) des pièces nautiques présentes dans le spectacle était tout simplement incroyable. Quand on veut, on peut !

Ces mêmes bombes nautiques rivalisaient de puissance avec les bombes de 12" : il est rare d'être aussi secoué par des explosions qui ont lieu sur le lac. Chapeau !

Parmi les 12 marques de produits pyrotechniques représentées dans le spectacle se trouvait Dancing Fireworks, dont Royal Pyrotechnie est le distributeur canadien officiel. Conséquemment, j'ai eu très souvent un air de déjà vu avec Voilà! compte tenu des très fortes similitudes des gâteaux utilisés dans les deux spectacles.

Que les mêmes pièces soient utilisées d'un spectacle à l'autre, passe encore. Seulement, je trouve un peu malhonnête que Brad Dezotell se soit approprié le segment «Bummel Petrus» de Voilà!, en remplaçant la trame sonore par «The Pink Panther» et en changeant les comètes dorées par des comètes roses. Sinon, ce tableau était quasiment identique et m'a laissé un arrière-goût désagréable... Peut-être aussi ne s'agissait-il que d'une coïncidence, après tout.

Mise à jour : il semble que la forte ressemblance entre les deux segments soit effectivement une coïncidence. Brad Dezotell lui-même a répondu à mes allégations et a affirmé que le design de cette séquence provenait uniquement de sa propre imagination, sans influence aucune provenant de Voilà!.

Malgré ce petit irritant (quoique cette séquence était pourtant très réussie), Héros était un excellent spectacle. Je souhaite de tout mon cœur à Fireworks Spectaculars de repartir avec un Jupiter; ils le méritent très certainement !

En mon âme et conscience, je ne pourrais pas accorder une note plus haute à Héros que celle que j'avais accordée en 2009 à Voilà!, à cause de la trop grande ressemblance (perçue) du segment «The Pink Panther» et du travail jupiterisé de Yanick Roy. Cependant, j'accorde néanmoins 91% à la prestation de Brad Dezotell et son équipe, ce qui les classe (jusqu'à présent) en tête de mon palmarès personnel. Pas mal du tout !

Mon appréciation

Grille d'évaluation

Pièces pyrotechniques 9 / 10
Synchronisation 9.5 / 10
Bande sonore 9.5 / 10
Conception technique 8.5 / 10
Conception pyromusicale 9 / 10
Total 45.5 / 50
91 %

Source des critères : site officiel.

Album photo

Préparation

Artificiers à l'oeuvre sur la rampe #3
Rampe #2
Rampe #3
Rampe #4
Station de tir sur la rampe #1
Station de tir sur la rampe #2
Station de tir sur la rampe #3 (centre)
Station de tir sur la rampe #3

Héros


© Simon Turcotte-Langevin, 2018

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca