Aller à

Logique Floue

1er août 2009 - Feu des États-Unis

International des feux Loto-Québec, saison 2009

Feu présenté par la firme Melrose Pyrotechnics sous le thème Reel Love («Bobines d'amour»).

Bande sonore (source : site officiel)

  1. MGM Intro (MGM Orchestra)
  2. Hooray For Hollywood (Capital Symphony)
  3. Come What May (Nicole Kidman / Ewan McGregor)
  4. Love Is A Many Splendored Thing (Olivia Newton-John / John Travolta)
  5. Grease (Olivia Newton-John / John Travolta)
  6. Summer Nights (Olivia Newton-John / John Travolta)
  7. People (Barbra Streisand)
  8. Don't Rain On My Parade (Barbra Streisand)
  9. As Time Goes By (Jimmy Durante)
  10. I'm A Believer (Smashmouth)
  11. It Must Have Been Love (Roxette)
  12. Pretty Woman (Roy Orbison)
  13. I Will Always Love You (Whitney Houston)
  14. It Had To Be You (Harry Connick Jr.)
  15. Elephant Love Medley (Nicole Kidman / Ewan McGregor)

Mon évaluation du feu

Le thème «cinéma» revient souvent dans le cadre de l'International des Feux. Les firmes qui décident de l'utiliser se doivent donc d'être extrêmement originales pour parvenir à se démarquer les unes des autres. Comme le Portugal avait particulièrement bien réussi son feu l'année dernière, le degré de difficulté avait été rehaussé pour la firme Melrose Pyrotechnics. Heureusement, leur Reel Love s'est avéré plus qu'à la hauteur.

Tout d'abord, la firme a fait imprimer un programme de la soirée qui était distribué à tous les détenteurs de billets. C'est une petite attention très appréciée, peut-être parce que les firmes participantes n'y ont pas recours très souvent... Malheureusement, Melrose ne repartira vraisemblablement pas avec le Jupiter spécial visant à souligner la meilleure initiative en environnement, du moins si tient compte des centaines de feuillets qui jonchaient les gradins après le spectacle...

Pour remplir l'espace le mieux possible, Melrose avait construit une réplique des rampes de lancement de La Ronde sur son terrain en Caroline du Sud pour optimiser la position de ses feux au sol. Il faut noter leur excellent travail, particulièrement dans le cas de certaines mines lancées pratiquement à l'horizontale depuis la rampe 3 qui allaient s'encastrer très précisément dans la structure métallique située au milieu des quais flottants. Il s'agissait très certainement d'un degré de précision rarement égalé à l'International.

Malheureusement, dès le début du spectacle, les feux se sont interrompus une trentaine de secondes, le temps d'une narration bilingue qui aurait peut-être eu avantage à être raccourcie. Toutefois, même si le momentum a été perdu après cette interruption un peu trop longue, les bombes très nombreuses et bien réparties dans le ciel ont eu tôt fait de nous remettre au coeur de l'action.

Au chapitre des couleurs, les artificiers de Melrose nous ont démontré leur savoir-faire grâce à de nombreuses pièces aux étoiles bicolores, tricolores et même à quatre couleurs (successivement ocre, rose, vert et jaune) dans le cas de certaines mines. Il y avait évidemment une bonne quantité de pièces blanches, mais elles étaient bien dosées et appuyaient bien la trame sonore.

En utilisant des grands succès musicaux du cinéma, comme la trame sonore de Grease, Pretty Woman et Moulin Rouge, et en les combinant à des pièces pyrotechniques plus festives (dont une quantité incroyable de salutes), les artificiers américains ont su nous amuser et nous impressionner. Leur feu était peut-être moins «artistique» que celui de l'Angleterre, mais c'était assurément un blockbuster, effets spéciaux (pyrotechniques) à la clé.

À la manière des films d'action hollywoodiens, Reel Love s'est achevé dans une invraisemblable finale explosive et spectaculaire, où pas moins de 1 000 pièces ont été tirées en 12 secondes top chrono. De ce nombre, près de la moitié était constitué de salutes, ce qui a véritablement saturé nos sens. Je ne suis généralement pas fan de ce type de finale, mais celle-ci ne m'a pas laissé indifférent, bien au contraire !

En conclusion, j'estime que Melrose Pyrotechnics va ravir le Jupiter de bronze à Pyrotechnia Igual. C'est bien dommage pour l'équipe espagnole, mais il faut reconnaître que le feu des États-Unis s'est avéré plus réussi sur le plan technique.

Respect des critères de la compétition

Critères d'évaluation (source : site officiel)
Pièces pyrotechniques 10 / 10
Synchronisation 8.5 / 10
Bande sonore 8 / 10
Conception technique 9.5 / 10
Conception pyromusicale 9.5 / 10
Total 45.5 / 50

Album photo

Reel Love


© Simon Turcotte-Langevin, 2018

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca