Aller à

Logique Floue

8 août 2009 - Feu de l'Afrique du Sud

International des feux Loto-Québec, saison 2009

Feu présenté par la firme Fireworks for Africa sous le thème Une soirée au cinéma (nom utilisé pendant la cérémonie) / Une nuit avec les étoiles (communiqué de presse) / Night with the Stars (nom original).

Bande sonore (source : site officiel)

  1. 20th Century Fox Theme
  2. Armageddon (Trevor Rabin)
  3. Superman (John Williams)
  4. Jurassic Park Theme (John Williams)
  5. La belle Histoire (Francis Lai)
  6. Tapestry of Nations (Gavin Greenaway)
  7. Gladiator (Hans Zimmer)
  8. James Bond Theme (Monty Norman / John Barry)
  9. Pirates of the Caribbean (Klaus Badelt)
  10. The Godfather (Nino Rota / Carmine Coppola)
  11. Spirit (David Newman)

Mon évaluation du feu

Un doublé sur le thème cinéma en autant de semaines peut s'avérer très risqué pour les précieux points au classement à l'International des Feux. En effet, si la première firme à remplir le ciel montréalais réussit avec brio (comme dans le cas des États-Unis la semaine dernière), la suivante sera jugée défavorablement si elle commet le moindre impair. En effet, avec ce thème qui revient immanquablement à tous les ans, l'originalité de la prestation est d'autant plus scrutée à la loupe...

Avec une introduction qui n'était pas sans rappeler celle du feu du Portugal l'année dernière, soit une ligne de feux au sol rougeoyants qui représentent une bobine de film dans un projecteur, et l'utilisation du thème de la 20th Century Fox, qui a été utilisée pour la troisième fois consécutive en autant de feux sur ce thème, je craignais que Fireworks for Africa nous donne un fort sentiment de déjà-vu pendant son spectacle. Cependant, pendant les premiers tableaux, la firme sud-africaine m'a étonné par la qualité et le professionalisme de sa performance. Jusqu'à la fin du segment Jurassic Park, j'estimais que les artificiers repartiraient à coup sûr avec un Jupiter.

Les couleurs étaient éclatantes et savamment agencées à la trame sonore et les pièces pyrotechniques étaient aussi variées qu'on aurait pu le souhaiter. De plus, la synchronisation était excellente; un bon coup compte tenu que leur système de mise à feu était différent de ceux proposés par La Ronde (Pyrodigital et FireOne, les plus utilisés de l'industrie).

Toutefois, un gros défaut est venu ternir les efforts pourtant incroyables de cette firme familiale : la répétition.

Pendant les premiers tableaux, les multi-break shells, des pièces normalement employées avec parcimonie, ont été utilisés si souvent que je souhaitais ardemment que les bombes à venir soient plus conventionnelles... De plus, à la manière du Bolero de Ravel, les mêmes motifs (pyrotechniques ceux-là) recommençaient encore et encore.

De plus, je n'ai pas trouvé que l'agencement des pièces respectait à ce point la thématique. Grupo Luso Pirotecnia, la firme portuguaise qui avait présenté le spectacle hautement créatif Et le gagnant est..., avait utilisé ses bombes et ses mines de façon à appuyer la trame sonore. Ainsi, pendant l'introduction de Mission:Impossible, une rangée de mines avait rappelé la désormais célèbre mèche qui brûlait au début du générique de cette émission. Il n'y avait pas ce genre de raffinement dans le feu de l'Afrique du Sud. Mis à part l'utilisation de bleu et de rouge pendant Superman, le lien entre la pyrotechnie et le thème n'était pas assez fort.

Le concepteur du spectacle, Nick Mitri, avait promis la mise à feu de 550 salutes en 10 secondes pendant la finale. Je ne les ai évidemment pas comptés, mais ils m'ont sérieusement agité les entrailles. Le crescendo final était correct, mais la conclusion a été bien trop courte...

En conclusion, n'eut été de la répétition un peu trop évidente, Fireworks for Africa avait préparé tout un spectacle qui aurait certainement plu aux membres du jury... C'est la première fois cette année que je me désole de voir un Jupiter échapper ainsi aux mains d'une équipe. Il est manifeste que les sud-africains ont donné tout ce qu'ils avaient; j'ai bien hâte de les voir revenir éclairer le ciel de Montréal !

Respect des critères de la compétition

Critères d'évaluation (source : site officiel)
Pièces pyrotechniques 10 / 10
Synchronisation 9 / 10
Bande sonore 8 / 10
Conception technique 8 / 10
Conception pyromusicale 7 / 10
Total 42 / 50

Album photo

Une soirée au cinéma


© Simon Turcotte-Langevin, 2018

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca