Aller à

Logique Floue

19 février 2011 - Montréal en lumière

Un des quatre feux d'artifices présentés dans le cadre de la Fête de la lumière BMO sur les Quais du Vieux-Port par le Groupe Fiatlux-Ampleman.

Évaluation rapide du spectacle

Kamuros scintillants et dalhia bleu

Le budget de ce feu d'artifice était certainement moins important celui accordé pour le Feu sur glace tiré il y a un mois et demi au même endroit. Hors, il s'agissait d'un spectacle axé sur les pièces aériennes, qui sont plus dispendieuses que les petits effets. Heureusement, le ciel a été bien rempli : le rythme des explosions était adéquat et la finale, à base de marrons d'air avec titane, a su compenser pour celle peu intense qui avait clos le dernier Feu sur glace de la saison, présenté par la même firme.

Parmi les pièces aériennes, on pouvait entre-autres reconnaître les mêmes kamuros scintillants qui avaient, à mon avis, été un moment fort du susmentionné Feu sur glace, en plus de quelques bombes multi-bris constituées d'une dizaine de petits effets rouges dont l'explosion rappelait des queues de cheval. L'assortiment usuel de bombes florales (pivoines, chrysanthèmes et dalhias) était évidemment présent.

Un petit bémol toutefois : il serait bien de réduire la quantité de crossettes dans le prochain spectacle. J'ai aperçu Éric Cardinal à proximité des rampes de lancement avant le spectacle, et ce concepteur semble apprécier un peu trop ce type d'effet et a tendance à le mettre de l'avant dans ses spectacles, pour le meilleur (le côté festif) et pour le pire (le côté répétitif).

La trame sonore était entièrement constituée de chansons hip-hop et «R&B», ce qui représente un choix un peu curieux pour accompagner un feu d'artifice. Hors, étant donné que le spectacle de Manu Militari, un artiste hip-hop québécois, était présenté immédiatement après l'explosion de la dernière bombe, la sélection musicale a peut-être été imposée par les promoteurs de l'événement. Le concepteur a su faire avec, ce qui n'est pas particulièrement évident, je dois l'admettre.

En conclusion, les feux d'artifice hivernaux se font trop rares pour passer sous silence cette prestation du Groupe Fiatlux-Ampleman : les explosions ont fait chaud au cœur, pendant que la météo peu clémente refroidissait le reste du corps. Merci et félicitations à Éric Cardinal et à toute son équipe !

Vidéo

Photos


© Simon Turcotte-Langevin, 2014

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca