Aller à

Logique Floue

Le support à guitares

Parce qu'une bonne idée est faite pour être copiée !

Lorsqu'un guitariste possède comme moi plusieurs instruments, il doit vite décider quelle approche il va adopter pour les stocker entre les pratiques sans quoi le danger de les endommager accidentellement augmente exponentiellement en fonction de leur nombre ! Je profite donc de mon déménagement pour revoir le principe de mon support mural pour mes nombreuses guitares et ainsi plagier une très bonne idée de mon prof de guitare, le grand Benoît "Ben" Girard.

Au début, il n'y avait rien (ou presque)...

Le support à guitares avant le déménagement (ça craint !)

Après avoir utilisé dans un premier temps des supports sur pied reposant sur le plancher et possédant une stabilité douteuse, je remarque, lors d'un cours chez mon professeur, que celui-ci a résolu le dilemme en utilisant des crochets muraux prévus pour les guitares vissés à même une jolie planche de bois.

Je me précipite chez un de mes marchands d'instruments favoris dans l'espoir d'acheter quelques-uns de ces crochets afin de me concocter une copie maison de cette solution à la fois esthétique et efficace, mais cet item est en rupture de stock et je dois patienter encore quelques semaines le temps que la livraison leur soit effectuée.

Les quelques semaines en question passent et j'entre finalement en possession de trois crochets pour la très modique somme de 15$ l'unité... Le même après-midi, je taille en vitesse une tablette en mélamine imitation érable pour les y fixer et installe mon support improvisé sur le mur avec quelques EZ-Anchor.

Amélioration esthétique flagrante

Nouvelle planche

Lors de mon déménagement, je me débarrasse de mon support à guitares après avoir bien entendu récupéré les crochets. Comme mon nombre d'instruments est passé à quatre (trois guitares et une basse) depuis la construction de ce premier support, j'estime qu'il est temps pour moi de revoir le concept et surtout le côté esthétique.

Je décide d'opter cette fois pour une planche de pin dont je prévois former les bords à la toupie. Chose dite, chose faite. J'applique deux couches de teinture de couleur Cerisier traditionnel, trois couches de vernis et y visse les quatre crochets. Voilà ! Mon nouveau support est prêt !

Pour m'assurer de sa solidité une fois posé au mur, je perce quatre paires de trous espacés de 16". Comme cette distance correspond à la norme canadienne pour l'espacement des montants d'un mur, il me suffit de détecter la position d'un seul montant pour que les trous soient alignés comme par magie sur les trois autres. Parlez-moi d'une façon de sauver du temps !

© Simon Turcotte-Langevin, 2017

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca