Aller à

Logique Floue

Le lancement de Raspberry Pi

La fondation britannique à l’origine de l’ordinateur Raspberry Pi, un système ultra-compact et au coût ultra-modique (25/35$ US) de la grosseur d’une carte de crédit qui est notamment capable de faire jouer des vidéos HD 1080p, a choisi le 29 février à 6:00 GMT pour faire une annonce historique.

Sans donner plus de détails, la fondation nous recommandait de nous procurer un réveil-matin si nécessaire afin de pouvoir être debout quand viendrait le temps de faire leur grande annonce.


Un ordinateur Raspberry Pi

Source : domaine public

Pour la petite histoire, les 10 000 premières cartes du Raspberry Pi venaient tout juste d’être fabriqués en Chine, et la rumeur voulait que leur annonce en concerne la mise en vente.

Il faut dire que l’intérêt de la communauté pour ce projet dépassait, et de loin, le nombre de prototypes de la première phase. En effet, près de 60 000 utilisateurs se partageaient le torrent du système d’exploitation Linux compilé pour cet ordinateur, et ce avant même qu’il soit vendu…

À 5h55 GMT, soit 00h55 heure de l’Est, en plein milieu de la nuit, j’étais prêt à rafraîchir dans mon navigateur à la fois les pages de la fondation et de leur boutique en ligne afin de parvenir à mettre la main sur un des 10 000 premiers Raspberry Pi.

La situation n’augurait pas bien : les erreurs 502 et les timeout étaient la règle plus que l’exception, alors que l’heure de l’annonce officielle n’était même pas encore arrivée…

Finalement, à 01:00 et des poussières, je finis par accéder au site web de la fondation. Pour anticiper les forts volumes de trafic anticipés, son contenu a temporairement été remplacé par une page web statique :


La page web qui nous accueille, après de nombreuses erreurs de connexion

J’en parcourt le contenu en diagonale, afin de trouver l’inévitable lien vers leur boutique en ligne. Hors, étrangement, deux fournisseurs sont listés en bas de page, alors que la vente devait s’effectuer seulement à travers la boutique en ligne de la fondation…

Il se trouve que pour parer à la demande, qui dépassait considérablement les 10 000 premières cartes, la fabrication a été accordée sous licence à deux fournisseurs britanniques, Premier Farnell et RS Components. Ces deux fournisseurs pourront répondre plus rapidement à la demande que le manufacturier chinois original, ce qui permet d’éliminer complètement la limite des 10 000 premiers exemplaires.

Malgré l’avertissement de la fondation par rapport à la forte hausse de trafic à anticiper en vue du lancement, il semble que ni l’un ni l’autre de ces fournisseurs n’ait prévu de ressources supplémentaires.

Résultat : des Raspberry Pi toujours aussi insaisissables, et une fondation qui s’exaspère un peu de voir que leur avertissement a été ignoré :

5:59 GMT And we’re live. Hope everybody got more sleep than I did!

6:04 GMT We *did* warn them that traffic was likely to be pretty enormous. I’m sure their teams of server elves are on it already.

6:15 GMT We think their web elves are working on it. Unbelievable – we’re not impressed either.

6:29 GMT (…) Note the rock-solidness of OUR site. (And we warned both partners, but the traffic has been just ridiculous.)

Source : Twitter

Étant donné que ni l’un ni l’autre des sites web ne répond en ce moment, je retourne dormir et réessaierai quand l’énorme trafic s’estompera un peu…

Malgré mon réveil hâtif, je n’ai toujours pas mon Raspberry Pi. Vive le décalage horaire !

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

© Simon Turcotte-Langevin, 2017

Licence CC BY-NC

Abonnez-vous à mon flux RSS pour ne rien manquer !

Les derniers ajouts

Question ? Commentaire ? Quoi que ce soit d'autre ?

Contactez-moi !

simon@logiquefloue.ca